St Germain - So Flute (Ludovic Navarre Amapiano Version 2020)

Ou quand un maitre reprend sa propre oeuvre, vingt ans après.

Cette année on fête les 20 ans de l’album culte « Tourist » de St Germain, comme on l’avait dit déjà ici. Après avoir écouté et parlé des remixs d’autres artistes des oeuvres de St Germain, parlons vrai maintenant. C’est peut-être un des morceaux les plus excitants quand on parle d’un album de remix pour l’anniversaire d’un tel album. Quand Ludovic Navarre remixe St Germain. Un truc excitant donc. Ouais, parce qu’en fait Ludovic Navarre c’est St Germain, hein, pour ceux qui ne savaient pas.

It began in Africa

Pour ceux qui auraient suivi un peu St Germain et son histoire, ces gens-à savent que l’artiste est revenu en 2015 avec un troisième album (quatrième si on compte l’auto-compilation From Detroit to St Germain), quinze après l’album culte Tourist qui aura mis une sacrée tartasse à tout le monde. Le gars s’est barré tranquille, au calme, laissant le monde en totale extase sur sa musique. Pendant ce temps-là, le type est reparti dans l’ombre, là où il semble le plus à l’aise. Parce que St Germain, on voit un peu la tête qu’il a, mais c’est bien parce qu’il le faut. La promo, la presse, tout ça. On voit finalement plutôt un type super intègre et super discret. Et ça, c’est que mieux finalement.


Toujours est-il que lorsque St Germain revient avec son dernier album, sobrement appelé « St Germain« , on sent de sévères influences de musiques africaines. Dans le rythme, dans les instruments, dans l’énergie globale. Le gars a surement dû aller se ressourcer à la maison mère et c’est ce qui a du lui remettre un peu le machin en mode avion au décollage.


Et cet amour pour la musique africaine ne s’arrête pas là, et c’est là le propos de tout ça : ce remix au nom à rallonge prend sa source dans ce « nouveau style » de musique house (putain, arrêtez avec ces nouveaux termes à la con svp, à moins que ça ne soit juste nous qui vieillissons, possible en fait, au temps pour nous). En l’occurrence le style présenté est l’Amapiano. L’amapiano c’est quoi ? Qu’est que l’amapiano ? What is amapiano music ? Eh beh finalement, c’est ni plus ni moins qu’un bon savant mélange venu d’Afrique du Sud en 2012, mêlant house music, deep-house, chill house, balearic house, lounge house, jazz house… Bref, un bon terme de branleur à la con, qui illustre par contre une superbe énergie musicale au camaieu de couleurs chaudes. C’est en fait un joli mot qui ne veut pas dire grand chose de plus que « musique house aux influences afro ». Allez OK, on en fait des caisses pour pas grand chose, mais on aime bien. Si on en revient au remix en lui-même de St Germain, la texture des basses est très agréable, la façon d’amener le sample de flute iconique de « So Fute », tout marche magnifiquement bien. Les percussions viennent bien évidemment épicer tout ça, pour faire une jolie tambouille exotique qui nous donne finalement envie d’aller chercher ce que l’amapiano a de beau à nous offrir.

Parce que finalement, si un gars aussi doué, balèze, fort, inspirant et influent que St Germain décide d’aller chercher dans cet univers-là, et de nommer son remix de la sorte, c’est surement qu’il y a une raison, et une bonne.

Et après ?

Ce qui ressort de tout ça, c’est un nouveau St Germain, tout feu tout flamme, qui semble bien reprendre les armes, empli d’une nouvelle énergie toute neuve. Et ce qu’on espère, alors qu’il va passer le cap des 50 piges le tonton, c’est qu’il va surfer sur la vague des ces derniers albums pour continuer à nous faire voyager encore longtemps. Car même si « Boulevard » et « Tourist » on été des chef-d’oeuvres absolus, et que « St Germain » sorti en 2015 nous a plu mais forcément nous laisse sur notre faim, on sait que Ludovic Navarre en a plein sous la semelle. Et on a vraiment très hâte de pouvoir entendre tout ça.

Retrouvez St Germain sur le Net : site webYoutubeFacebookInstagramSoundcloud,


Ecoutez St Germain en streaming : SpotifyDeezer

1+