Kasbo-The-Making-of-a-Paracosm

L’esthétique nordique. Toute une histoire.


Dans la grande tradition des producteurs électronique scandinaves, ajoutons à la liste aujourd’hui le très bon Kasbo, Carl Garsbo de son vrai nom, basé à Göteborg en Suède.

Douceur élégante.

Ce qui nous a donné envie de s’arrêter sur son travail et de prendre le temps d’écouter le travail de Kasbo ? D’abord cette douceur, cette sensibilité, qu’on aime par-dessus tout quand on parle de musique électronique. Savoir utiliser juste ce qu’il faut, là où il le faut, voilà le talent de production de Kasbo. De jolis sons de synthés aussi, bien calibrés, équilibrés, mixés, insérés. Du beau boulot.

Jouer des textures.

L’ambiance générale est aussi à noter quand on écoute Kasbo. Certes on est sur de la house, de la deep-house même pourrait-on préciser ? On peut également évoquer le downtempo, le chill beats machin-mes-couilles. Ce qui compte, c’est ce rythme, ce kick qui martèle, qui hurle en silence, en fond et donne le rythme, la cadence. Autour, c’est le jeu de sonorités, des effets usés et façonnés. C’est ce qui donne des textures très intéressantes, qui construisent un paysage quasi palpable.


Outre ce morceau très réussi, on vous proposer d’écouter également l’album intitulé « The Making of a Paracosm ». Une très belle pièce sonore qui mérite d’être écoutée.

En avoir plus

Réseaux sociaux

Pour en avoir plus, suivez Kasbo sur les internets : site web, Facebook, Twitter, Instagram, Songkick,

Streaming

Et pour s’écouter Kasbo toute la nuit : Youtube, Spotify, iTunes, Bandcamp, Soundcloud

0