Low Island - Don-t Let The Light In

Psyché pshiiit.

Des anglais qui font dans la psyché-pop. Sur le papier ça peut que sentir bon. Et bah banco putain, c’est ça qu’on veut ! Voici Low Island et leur titre « Don’t let the light in » : un joli jeu de basse, un beat bien dynamique, un traitement de voix à la frontière cosmique et le gars au shaker qui doit encore avoir des spasmes de l’enregistrement tellement que pulse sec. On adore, quoi !

Et petit cocorico, ce morceau « Don’t let the light in », bien qu’il fut d’abord érigé en UK, a été fini des années (trois pour être précis) plus tard, en France. Yes ! On pense bien que notre bon savoir-faire en matière de pinard a du servir le savoir-faire anglais en matière d’inspiration musicale. Alors que le titre figure, incroyable mais vrai, dans la B.O du prochain FIFA 2021 (putain mais en fait ils sont bons encore sur les BO de FIFA, on était restés scotchés sur Fifa 99), le morceau est signé sur le label perso du groupe, comme ça, au calme. Le label en question se nomme Emotional Interference.

Grâce au taf du super blog anglais coolmusicandthings.co.uk, on apprend via le chanteur du groupe, Carlos Posada, que la chanson traite de ces instants précieux et volatiles où l’on tombe amoureux. Ces quelques secondes, minutes, qui sont d’une intensité incroyable, mais qui peuvent parfois ne pas être partagées par la personne en face. Bref, une chanson d’amour, quoi.
En ce qui nous concerne, on s’abonne au travail de ces messieurs, et on devrait en reparler très bientôt. En espérant qu’il y ait un label un peu intelligent pour les repérer, les signer, et surtout bien les diriger vers les cieux, qu’ils méritent.

Ils ont pas une super bonne gueule ces petits british, sérieux ?

On follow L’Ile Basse sur les internets : site web, Instagram, Twitter, Facebook, Songkick.
Et on se cale Low Island dans les oreilles : Youtube, Bandcamp, Deezer, Apple Music, Spotify.

0