Mija - Sweat it out

Mija, Anagramme : j’aime.

Amber Giles, on t’aime ! C’est ça qu’on veut, laisser flâner les oreilles sur différents sites plus ou moins obscurs, à la recherche de petits pépites. Avec Ezella, des fois on peut passer une journée entière à écouter peut-être une centaine de morceaux sans que le coeur ne s’emballe, sans que les pieds n’aient besoin de battre la mesure. Mais à chaque fois, on finit par tomber sur un joli joyau. Bref, c’est donc le cas ici avec une bête de bombe de morceau house signé Mija. Native de Los Angeles, la nana est on ne peut plus éclectique. Autant le morceau qui nous a tapé à l’oreille est une vraie beauté house, avec sa basse bien chaude, bien ronde, bien en chair, autant ses autres morceaux publiés sur Soundcloud sont difficilement qualifiable en un mot. Alors commençons déjà par ledit morceau house, voici le bien nommé « Sweat it out »

Alors tata, ça fracasse ou pas ? Nous à Ezella en tout cas on kiffe sérieusement, on se l’est pas même repassé à peu près douze fois aujourd’hui, c’est dire ! Mais là où ça devient encore plus intéressant, c’est que l’univers de Mija est super vaste. Ce qui est un putain de bonheur pour tout explorateur sonore et musical, dont on a la prétention de faire partie.

Si le morceau « Sweat it out » est déjà paru l’an dernier, on peut tout à fait se mettre à disserter maintenant sur le dernier opus sorti de la demoiselle : « Desert Trash », que vous pouvez d’ailleurs soit écouter sur Soundcloud là aussi soit aller pécho sur Bandcamp (et là c’est plus cool, mais on ne juge personne). Revenons-en à nos missiles, sur cet album, ce qui plait autant que surprend, c’est cette immense palette de couleurs, cette largeur d’esprit qui fait que cet album rassemble un max d’influences : pop et folk (le titre éponyme Desert Trash), rnb, groove et nusoul (When U go down), dub et jazz (So close), bass music / électronica / trap (sur Stay a little longer) et même drum’n’bass (sur Digressions). Ouais, franchement c’est un truc de fou cette meuf, elle semble vraiment tout maitriser, tout est fluide, tout semble évident. Franchement, sacré gros coup de love sur toi Mija !

Et vu que plus on écoute ce qu’elle plus on kiffe, on va pas s’arrêter en si bon chemin, puisque le Soundcloud de la madame est carrément bien fourni, avec notamment un super set de 4h de mix mêlant house, disco, mais aussi quelques autres tracks plus loufoques, ça vire en drum, en électro… La meuf parfaite. Mila, we love you !

Allez les coquinous, après tout ce speech, il est l’heure d’aller suivre Mija de partout sur les internets : site web, Instagram, Facebook, Twitter, Youtube

Et surtout d’aller poncer tout ce qui existe d’elle en stream et d’acheter ses disques, bordel : Deezer, Bandcamp, Soundcloud, Spotify, Apple Music

0